22.11.12

Άμυνες


από μικρούς μας μαθαίνουν να αμυνόμαστε, 
να είμαστε δυνατοί, 
«για να μην πληγωθούμε»... 
να αντιστεκόμαστε 
συχνά ενάντια στα θέλω μας,  
στις σκέψεις μας, 
στα συναισθήματά μας.

Τούτη η ισχύς 
πόσο εύθραυστη τελικά  
φανερώνει την καρδιά....

Αυτό δεν είναι ζωή.
Φυγή μπορείς ίσως να το πεις,
Ζωή όμως όχι.
Στην τελική, όσο και να τρέξεις
δε μπορείς να δραπετεύσεις 
από τον ίδιο σου τον εαυτό.

Κάποτε έτρεχα, αλλά
τους φόβους μου τους έζησα.
με νίκησαν, τους νίκησα,
δε με φοβίζουν πια
και ας νομίζουν μερικοί αλλιώς.
Δεν ξέρουν...
και ίσως δε μπορούν να το αντέξουν.



On nous apprend dès l'âge tendre
A réagir à nous défendre
Pour moins souffrir
On nous apprend à être fort
A résister au coup du sort
Et à mentir

Nous surmontons bien des tourments
Mais il nous faut souvent du temps
Pour en guérir

On arrive à sauver la face
A trouver chacun notre place
Côté coeur c'est plus difficile
On reste fragile

Même le temps n'y peut rien changer
D'autres larmes en nous sont cachées
Mais pourquoi dîtes-moi faut-il
Qu'on reste fragile ?

Pour un bonheur vite envolé
Faudrait pouvoir un jour trouver
La marche arrière
Chacun de nous joue comme il peut
La comédie des jours heureux
A sa manière

Nous avons beau rire et chanter
Nous faisons tous la traversée
En solitaire...

On arrive à sauver la face
A trouver chacun notre place
Côté coeur c'est plus difficile
On reste fragile

Même le temps n'y peut rien changer
D'autres larmes en nous sont cachées
Mais pourquoi dîtes-moi faut-il
Qu'on reste fragile ?

Fragile...

Δεν υπάρχουν σχόλια: