14.11.11

chute au vide

La voilà: mince et longue, dans son vêtement aux petits fleurs, attendant son destin. Non, il s'agit pas d'une jolie femme, mais d'une bouteille du vin pétillant aux framboise, de champagne aromatisée avec de jus naturel de ces petits fruits du forêt. Et son destin, dès le moment qu'elle lui a été offert, était de célébrer son amour avec la femme unique de sa vie. Ben, oui, il était amoureux à la folie, tant qu'il en ne saurait jamais. Ni la distance, plus de mille kilomètres loin de ce petite ville de la province de France, ni le temps jusqu'à son retour, pouvaient diminuer leur amour, ni pour un tant petit morceau.
L'absence rendrait plus fortes ses sentiments, son amour, son désir ; pourtant, elle avait choisi de lui abandonner, en se cachant aux mensonges et aux méprises... Il en a compris à son retour, mais il était déjà trop tard. Quelque mois plus tard toutes ses rêves ont cédé leur place à un cauchemar, pire qu'il pouvait jamais supporter. La fête et devenue guerre, le sourire est tourné aux larmes; et même dans cette situation il tenait sa manne, il confirmait son amour, chaque jour, n'importe qu'elle ne voyait rien, n'importe qu'elle était en colère, n'importe...
Après 2 ans de confrontations, de rupture, des mots de haine et des blessures, il a choisi la silence... il gardait l'espérance qu'un jour elle lui téléphonerait pour lui dire simplement « je t'aime ».. mais les jours et les semaines passaient, et même les mois, ...12, 13, 14... Silence. Froid. Obscurité. Douleur. Chaque jour et une morte, chaque nuit et une tombe, jusque ses larmes se sont asséché, jusque il a plus pris sa décision qu'il resterait seul à jamais.
Trois années de solitude ont passe. La bouteille, jamais accomplie son destin, restait là, souvenir ou relique d'un amour qui n'a pas achevé son destin, d'un amour qui a été assassiné par la peur. C'est drôle, la peur de l'absence d'autre a tout cheminé au catastrophe...
Jusque le jour qu'il a connu une autre! Il semblait que, soudainement, les nuages ont disparu et un soleil brûlant commencé a réchauffer son âme et son corps. Il voulait la dire qu'il l'aimait, qu'il désirait être avec elle tout le temps, il voulait la tenir dans ses bras et l'embrasser avec toute la force de son âme, il voulait vivre, finalement... Bien sûr, après toutes ces années que sont passé, il avait même oubli comment on dit « je t'aime » a une femme, ou comment la faire regarder dans sa cœur et aux ses sentiments profondes. Il avait besoin du temps, pour comprendre si vraiment elle l'aimait, pour la connaître mieux, pour ne pas la blesser avec des manœuvres rapides...
Hélas! Il n'était pas écrit d'être avec elle. Non.
Pourtant, la seule fois qu'elle est venue chez lui, lorsqu'elle est apparue, il a souvenu la bouteille oubliée, il l'a cherché, il a réfléchi en affirmant que l'une était destinée pour l'autre.
Mais les événements parlaient eux-mêmes...
Heureusement, ou malheureusement, il n'a pas plus de larmes. La source est séchée pour toujours.

- Qui le sait, peut être mon destin n'est qu'être jeté jusque au ciel pour un moment, et puis abandonné pour retomber dans l'abysse...

Δεν υπάρχουν σχόλια: